Editorial

C’est peu de dire que l’Europe est en crise. À la crise économique, la plus grave depuis 1929, entraînant le fléau du chômage et la fragilité de plusieurs pays dont la Grèce, s’ajoute la déstabilisation du Proche et Moyen-Orient qui a conduit plus d’un million de personnes à chercher refuge dans l’Union. En résulte une nouvelle flambée de terrorisme sur le sol européen. Schengen est en partie en miettes et se révèlent des fractures entre l’est et l’ouest de l’Europe montrant la fragilité d’une Europe à 28.

Les tentatives de replis nationaux ne manquent pas. Des murs réapparaissent ainsi que différentes formes de populisme dans beaucoup de pays européens.

Par ailleurs, les espaces favorisant le « vivre ensemble » se réduisent, tout comme les corps intermédiaires. Et les Européens semblent davantage seuls dans la vie au sein d’une culture marquée par l’individualisme.

Si l’Europe résulte d’une vision prophétique des pères fondateurs, que nous avons un destin commun, c’est actuellement ce manque de vision pour l’avenir qui fait problème.

C’est pourquoi « Ensemble pour l’Europe » qui rassemble plus de 300 mouvements chrétiens de différentes confessions ne peut se résigner au déclin et « prendre congé de l’histoire » comme le disait si bien le pape Benoît XVI. Les chrétiens, qui sont le peuple de l’unité et de l’espérance, veulent apporter leur contribution à la construction d’une Europe fraternelle, solidaire, une est diversifiée. C’est cette culture de la rencontre, de l’unité pensée est vécue, de l’espérance qui pourra régénérer l’âme de l’Europe.

Après avoir vécu des rassemblements fructueux à Stuttgart 2004 et 2007, Bruxelles en 2012 « Ensemble pour l’Europe » va de nouveau se retrouver à Munich les 30 juin, 1er et 2 juillet 2016. Après un congrès de deux jours réunissant 2500 personnes, avec de nombreux forums et tables rondes, nous nous ouvrirons à un large public sur une grande place à Munich avec les interventions de hautes personnalités qui parleront de leur espérance pour l’Europe et une finale très festive avec les jeunes européens.

Gérard Testard

1/02/2016

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *