Message d’« Ensemble pour l’Europe 2004 » – Stuttgart

 

  1. L’Europe est arrivée à un tournant de son existence, qui sera décisif pour son avenir ; elle ne peut en effet se limiter à un marché ou une union garantissant la sécurité de ses habitants. On perçoit un nouveau souffle de l’amour de Dieu sur tous les peuples de l’Europe qui la pousse à être beaucoup plus.

Continent aux beautés les plus diverses, elle a vécu des moments de splendeur et de croissance, mais a éprouvé aussi l’amère vérité que, sans référence à des valeurs profondes, l’homme se trouve arraché à son humanité et se révèle capable d’atrocités.

Au siècle dernier, les deux guerres mondiales, les camps de concentration, le goulag et, d’une manière particulière, la Shoah, furent les signes des ténèbres qui se sont abattues sur notre continent, avec de douloureuses répercussions dans le reste du monde. Actuellement, marginalisations, injustices et exploitations de toutes sortes, ainsi que la plaie du terrorisme, réclament une solution.

Cependant, malgré tous ces maux, nous constatons aujourd’hui avec gratitude que s’affirme une Europe réconciliée. Une Europe libre et démocratique. (En allemand – Lu par Helmut Nicklas, YMCA de Munich)

 

  1. Animés par la force rénovatrice de l’Évangile, nous nous sentons appelés à travailler pour un continent uni et varié.

Nous qui sommes réunis ici à Stuttgart des quatre coins du continent et qui appartenons à plus de 150 mouvements et groupes de différentes Églises et communautés chrétiennes, nous voulons témoigner la nouveauté de la communion qui grandit entre nous, sous l’action de l’Esprit.

Cette communion de vie est un fruit supplémentaire des traditions culturelles qui, à la lumière de la révélation judéo-chrétienne, ont édifié notre continent au cours des siècles. Nous offrons cette communion comme notre contribution à une Europe capable de répondre aux défis de notre temps. (En italien – Lu par Andrea Riccardi, Communauté Sant’Egidio)

  1. Les charismes, les dons de Dieu, nous poussent sur la voie de la fraternité universelle, qui est pour nous la vocation la plus profonde de l’Europe. La fraternité n’est autre que l’amour évangélique vécu entre tous, toujours renouvelé, en commençant ici et maintenant.

La fraternité est :

  • Partage de biens et de ressources
  • Égalité et liberté pour toutes et pour tous
  • Approfondissement du patrimoine culturel commun
  • Ouverture à ceux qui sont porteurs d’autres cultures et d’autres traditions religieuses
  • Amour solidaire avec les plus faibles et les plus pauvres de nos villes
  • Sens profond de la famille
  • Respect de la vie tout au long de son parcours naturel
  • Souci de la nature et de l’environnement
  • Développement harmonieux des moyens de communication.

Par cette fraternité vécue, l’Europe devient elle-même message de paix ; une paix active, qui se construit au quotidien, avec à la base le pardon accordé aussi bien que demandé. Une paix qui veut construire des ponts entre les peuples, “ mondialisant ” la solidarité et la justice. (En Français – Lu par Marie-Christine de Roberty, Équipes Notre-Dame)

  1. Ce message, loin d’être une simple déclaration d’intentions, veut témoigner d’une réalité encore à ses débuts, mais déjà bien présente parmi nous.

Réunis à Stuttgart et en même temps dans plus de 150 villes du continent, nous voulons travailler avec tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté pour une Europe de l’amour et de la fraternité, consciente de ses responsabilités et ouverte au monde entier. (En anglais – lu par Kitty Artuthnott, Cours Alpha)

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *